Le problùme avec les listes d'outils 🛠

Le problĂšme avec les listes d'outils 
 🛠

J’adore dĂ©couvrir de nouveaux outils

Ça me donne des nouvelles idĂ©es de side-business.

Ça me permet de voir l’innovation sur le marchĂ©.

Mais surtout, je me dis qu’un jour,

Je pourrai m’en servir.

Mais la réalité

C’est que la derniĂšre app que j’ai tĂ©lĂ©chargĂ©e ou le dernier SAAS que j’ai mis en favoris.

Je ne l’ai pas utilisĂ© plus de 3jours.

Pire,

Le jour oĂč j’aurai besoin de me souvenir de quel outil c’était,

Je serai incapable de le retrouver.

Ce qui me faisait agir ainsi ?

Le FOMO

“Fear Of Missing Out”

Ce terme dĂ©crit l’angoisse Ă©prouvĂ©e Ă  l’idĂ©e de manquer quelque chose.

La peur de manquer le dernier hack,

La derniĂšre astuce,

Le dernier outil.

Le résultat

Je me retrouvais en permanence en train de jongler avec 5-6 outils dans la mĂȘme catĂ©gorie

J’avais Todoist sur mon tĂ©lĂ©phone

Evernote pour prendre des notes sur mon ordi.

L’app « note » d’apple sur mon tĂ©lĂ©phone.

J’avais commencĂ© Ă  utiliser Notion parce que c’était « cool ».

J’utilisais Asana avec mes clients.

Bref,

Je vivais dans un bordel numérique

Je me sentais comme devant la meilleure garde-robe possible

Et pourtant incapable de s’habiller avec style.

Puis il y a 2 ans j’ai regardĂ© le film « the minimalists » sur Netflix

« Joshua et Ryan abandonnent leur « rĂȘve amĂ©ricain » et se dĂ©barrassent de leurs affaires pour ne garder que l’essentiel. L’expĂ©rience les rend plus heureux, en meilleure santĂ© et clair d’esprit.

Et c’est lĂ  que j’ai eu le dĂ©clic

On pouvait évidemment faire ce travaille dans son monde physique en jetant et donnant ses possessions matérielles inutiles.

Mais qu’on pouvait aussi l’appliquer Ă  sa vie numĂ©rique.

C’est lĂ  que l’apprentissage a commencĂ©

J’ai d’abord dĂ©sinstallĂ© toutes les applications inutiles sur mon ordi et mon tĂ©lĂ©phone.

J’ai vidĂ© mon bureau (virtuel), mon dossier « tĂ©lĂ©chargements » ainsi que mes onglets favoris.

Enfin j’ai du faire des choix compliquĂ©s entre Evernote, Notion ou l’app notes ?

Je me suis rendu Ă  l’évidence.

Ce n’est pas la marque de la raquette de tennis qui en fait un bon joueur.

Ou que ce n’est pas la bonne camĂ©ra qui fait le bon Youtubeur

Ce qui compte c’est la mĂ©thode, l’entrainement et l’expĂ©rience.

J’ai donc choisi 10 outils qui seraient mes “Power tools”

10 outils que j’allais me forcer à maütriser.

un pour chaque catégorie qui compose mes activités.

J’allais apprendre tous les raccourcis clavier et technique qu’il fallait.

J’ai compris que ma productivitĂ© Ă©tait le produit de 3 variables.

Fonctionnalité x méthode x expérience

Voici aujourd’hui ma liste qui n’a pas changĂ© depuis plus d'un an

caption for image

Donc quand on me parle de la derniĂšre app Ă  la mode

Je la teste toujours car j’aime ĂȘtre au courant des nouveautĂ©s,

Mais je suis plus dans le FOMO.

Je sais que l’experience et la maitrise que j’ai construite sur ces derniĂšres annĂ©es avec mes 10 outils est difficilement dĂ©trĂŽnable.

Ce que je vous invite Ă  faire ce dimanche

C’est de faire un peu le mĂ©nage dans votre vie numĂ©rique

Et de choisir vous aussi vos « power tools »

--}}